Search

A – t’on perdu Lil Kim ? De plus en plus blanche

Lil Kim a choqué plus d’un récemment avec un selfie posté sur Instagram révélant une blancheur extrême à faire pâlir d’envie une Dita Von Teese. En effet, on y découvre une Kim blanche, aux traits de visage fins, iris colorés et blondeur californienne.

 

Lil Kim de son vrai nom Kimberly Denise Jones, est une figure emblématique et iconique du Rap américain. L’une des plus grandes rapeuses des années 90 et la première poupée noire si je puis dire, avant l’arrivée des Nicki Minaj, Kim Kardashian et consort.

Elle faisait déjà parler à l’époque de ses looks très délurés, cheveux colorés, lentilles de couleur, taille fine et petite tenue. On aurait déjà pu y voir un signe de la suite des événements? Toujours est il que la Queen Bee ne s’est pas arrêtée là, son apparence a commencé à changer au fil du temps au point où, ses traits de visage tellement étirés ont commencé à s’effacer.

umzlE0-yvidmRmZbav2dZELZUsw

 

Miroir, miroir… dis moi qui est la plus belle ?

Le blanchiment de la peau est une question de société que l’on retrouve un peu partout dans le monde. Que ce soit en Afrique, en Inde, en Asie et même en Europe. La blancheur a toujours signifié une appartenance à une certaine classe sociale mieux lotie que celle avec une population un peu plus brune. Regardons l’époque des rois des France par exemple, où la noblesse se recouvrait le visage de poudre blanchâtre. En Asie et en Inde également, les femmes sont friandes des produits qui les rendraient plus claires. On arrive même à des pratiques de blanchiment de l’anus.

Le même sujet fait débat lorsqu’il s’agit de femmes africaines. Hier encore, je lisais des commentaires sur une poupée noire aux cheveux blonds et lentilles colorées, pas assez représentative de la femme noire ou Africaine. Trop bimbo, trop maniérée etc… N’en parlons pas du lynchage que l’artiste Dencia a reçu lors de la promotion de ses produits de beauté.

Dans une émission Theforwomenshow que j’anime, j’avais déjà soulevé la question du blanchiment de la peau en Afrique comme étant devenue un simple geste beauté. Oui, la plupart des femmes qui se décapent la peau connaissent les dégâts de l’application de l’hydroquinone sur la peau, mais continuent de les utiliser. Pour d’autres, se blanchir la peau est même une question de moyens, c’est à dire, un luxe de pouvoir le faire et dont elles en sont fières.

Donc non, ce ne sont pas des pauvres femmes dupées qu’il faut informer au plus vite (pour la plupart). Ne leur parlez pas du rejet de leur peau, ni de crise d’identité. Car finalement, porter un tissage, défriser ses cheveux, se faire un contouring, se tatouer les sourcils, se faire une augmentation des seins ou une liposuccion… ne reviendrait-il pas à faire ce qu’il faut pour se sentir bien? Se sentir belle ?

Quand elles regardent dans leur miroir, ce qu’elles voient c’est une femme belle et non une femme noire, ni africaine, ni indienne, ni asiatique. Mais une belle femme, tout simplement !

 

Les femmes claires de peau sont les plus jolies …

J’ai lu un article de TrueAfrica qui explique que la communauté noire a laissé tomber Lil Kim. Je ne suis pas très à l’aise avec ca, mais je peux comprendre.

En effet, Lil Kim en 2000 avait déclaré lors d’une interview pour le magazine NewsWeek:

 

Je n’ai pas confiance en moi, je n’en ai jamais eue. Les hommes m’ont toujours trompée avec d’autres femmes qui avaient des traits européens. Vous savez, avec de longs cheveux par exemple. C’était vraiment de belles femmes. Ce qui m’a poussé à me demander: Comment je peux rivaliser avec elles? Moi qui suis juste une fille noire. Être noire n’était pas assez bien.

 

Le monde du show business est impitoyable ! Et c’est un monde d’hommes. Voyons voir?! D’où partent les tendances de grosses fesses, longs cheveux de 40 pouces, femmes à moitié nues ? De la plupart des clips musicaux. Des tendances qui se propagent comme une trainée de poudre et que l’on a tôt fait de copier. Dans ces clips là, la majorité de filles sont claires de peau, toujours métissées, de long cheveux et… exotiques (on est toujours l’exotisme de quelqu’un d’autre).

Donc oui, les petites filles qui s’identifient non seulement à ces clips, parce que voila, on ne va pas se transcender sur du Chopin non plus, veulent aussi avoir l’attention des hommes comme celle qu’on porte à celles qui ont le droit de figurer dans les clips. On leur donne tout à elles. Grosse voiture, sac de luxe, chaussure de marque etc…

Être Light Skin, Yellow bones, c’est tellement mieux !

 

Mais moi ca m’agace un peu ce discours de Lil Kim. D’abord parce que je n’aime pas les discours de victime et de pitié. J’aurais préféré un discours totalement assumé sur ses nombreuses transformations, parce qu’elle se sent belle ainsi, ou peut être insultant demandant aux gens de se mêler de ce qui les regarde, plutôt qu’un discours d’ado sur ses amours.

Baby, while you are trying to change to please him, he is on to the next new chick.

Parce que non, je n’aime pas cette façon qu’ont les femmes à toujours renvoyer la faute sur les hommes et à se voiler la face sur leurs propres problèmes.

Et ensuite parce que, Lil Kim est l’une des icônes du Rap game à l’instar de Remy Ma, Da Brat etc… avançant et côtoyant jusqu’à présent les meilleurs game changer masculins, qu’elle aurait pu imposer la femme noire qu’elle est, au teint foncé dans un milieu masculin. Une femme noire à laquelle pleins de petites filles se seraient identifiées, au lieu de succomber et changer au fil des années comme une poupée barbie.

 

 

Leighton Olivia

 

 

crédit photo



One thought on “A – t’on perdu Lil Kim ? De plus en plus blanche

  1. Sindelish make up

    La femme noire est assez et voire plus ! C dommage que celles qui sont au top niveau notiriété ne le revendiquent pas assez! En même temps elles sont dans un système où si tu déranges on te remplace !!

    répondre

Laisser un commentaire